Le déroulement d’une consultation ostéopathique

Une consultation ostéopathique s'organise autour de plusieurs phases 1. Un entretien d'anamnèse approfondi 2. Des tests cliniques de l'ensemble du corps 3. Un traitement ostéopathique personnalisé 4. Des conseils en fin de séance

L’anamnèse : un entretien sur l’état de santé et le vécu du patient

L’anamnèse est la première partie de la consultation. Elle permet au praticien, suite à une série de question d’ordre médical et personnel, d’avoir une vue d’ensemble sur le vécu de son patient de la naissance à aujourd’hui.

Le but de l’anamnèse est de voir chaque patient comme une personne unique, avec son lot d’opérations, de traumatismes et de chocs émotionnels. En dehors du côté physique et émotionnel, ces informations donneront une ligne directrice pour le soin et permettront au praticien de réorienter son patient s’il apparaît un doute vis vis de ses douleurs (médecin traitant, radio, échographie,...) afin que le soin se passe dans les meilleurs conditions.

Les tests : un examen approfondi de l'ensemble du corps pour identifier les traumatismes

La seconde partie commence tout d’abord par l’observation du patient, sa démarche, les difficultés qu’il peut rencontrer lorsqu’il enlève son pull ou porte son sac, puis en statique avec les courbures de la colonne vertébrale, l’alignement du bassin, des épaules, des hanches. Cette observation nous montre de façon global, comment le corps du patient s’est adapté face aux traumatismes et aux habitudes qu’il a subis.

Viennent ensuite les tests par l’approche palpatoire des muscles, des articulations et du mouvement de certaines zones en souffrance ou non. ils vont permettre de se faire un schéma général de la douleur, complété par la plainte du patient et l’anamnèse, afin de mettre en évidence les zones muettes, à distance ou proches de la tension, qui sont à l’origine du déséquilibre.

Le traitement ostéopathique : une manipulation du corps adaptée à chaque patient

Le traitement ostéopathique s'adapte à chacun, car chaque patient est unique, selon son âge, sa morphologie, ses antécédents et sa sensibilité.
En fonction de l’intensité des blocages, différentes techniques pourront être abordées, tel que le crânien, le viscéral, des techniques fonctionnelles ou structurelles si le corps est en demande.

Les conseils au patient : une aide précieuse pour conserver les bienfaits de la séance sur le long terme

Les conseils au patient apportés en fin de séance ont une importance capitale car le soin en ostéopathie se fait à deux. L’ostéopathe aide le corps à se rééquilibrer afin qu’il se réadapte au mieux et avec le moins de contraintes possible. Le patient de son côté doit, suivant les conseils de son praticien, changer certaines de ses habitudes qui poussent le corps à se figer, prendre soin de son corps par des étirements musculaires, une alimentation améliorée ou simplement ne plus forcer sur certains mouvements contre indiqués.
En supplément du traitement ostéopathique, le respect des conseils donnés par le praticien accélérera les bienfaits du soin et tiendra beaucoup mieux dans le temps.